Je dois confesser un échec intellectuel, car en être réduit à bannir (et pourtan…

Je dois confesser un échec intellectuel, car en être réduit à bannir (et pourtant Facebook offre cette possibilité) un individu – Nicolas Collart – , correspond, pour moi, à un constat d’impuissance à se faire comprendre par l’autre (en tant qu’individu).
Depuis plus de 35 ans que j’exerce ce métier, même des concurrents féroces et disposant d’autres moyens que Nicolas Collart,ne sont pas parvenus à un tel degré d’ignominie et d’iniquité.
Pousser les internautes à la délation et à la diffamation (voir son dernier post effacé depuis) montre bien que l’on peut pulvériser des existences en restant derrière son clavier.





Source

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *