ARCADIA DAC

 Verve ibérique..
C’est au High End de Munich en 201 7 que Javier Guadalajara, le créateur de la société Wadax, a annoncé le lancement d’une nouvelle gamme Arcadia plus
abordable que la prestigieuse série Atlantis.
Il a dévoilé alors l’Arcadia DAC, un convertisseur en boîtier simple qui introduisait la famille Arcadia promise à une fratrie nombreuse d’électroniques dans un futur proche…

ORIGINALITE

La présentation et l’esthétique du transport Atlantis sont à la fois imposant et sophistiqué tout de noir et or vêtu. Avec l’Arcadia DAC, on passe de l’or à l’argent et on retrouve des dimensions plus habituelles. La construction du châssis est très intéressante. Hormis la face arrière en tôle d’aluminium pliée et les deux plaques supérieure et inférieure en alu massif satiné, la face avant et les deux flancs forment un bandeau interrompu constitué de trois blocs d’aluminium. La recherche de non-propagation est maximale. Puis entre le capot, le fond et ces trois blocs sont intercalés des plaques minces en aluminium anodisé noir de forme et de dimensions diverses. L’ensemble est maintenu par plusieurs vis dissimulées sous le capot et repose sur quatre pieds coniques ajustables. Comme pour le transport Atlantis, quatre molettes aux quatre coins du capot permettent d’accéder aux entrailles du DAC, une petite fourche de vissage/dévissage étant livrée avec l’appareil. Les commandes se résument à sept poussoirs de superbe qualité avec rappel lumineux bleu, un pour la mise sous tension à gauche et six pour la sélection des sources numériques. Certains paramètres, comme le niveau de sortie par exemple, sont réglables par appui simultané sur deux touches suivi d’un clignotement des rappels lumineux. A l’arrière, la connectique est complète, full numérique en entrée, asymétrique et symétrique fixes en sortie. On note enfin la présence  d’un connecteur Neutrik PowerCon « Power In » destiné à la future alimentation externe.

PLUS PRECISEMENT

Deux cartes se partagent les composants et circuits de l’Arcadia DAC, plus une carte dédiée à l’entrée USB avec son chip XMOS. Un transformateur torique est à l’origine de l’alimentation linéaire à régulations multiples et nombreux condensateurs de filtrage dont le schéma est décliné de la topologie Atlantis.

La section de conversion N/A, les étages de filtrage en sortie de conversion et les buffers de sortie sont symétriques. Hormis les transistors bipolaires déployés en nombre dans les étages analogiques et certains condensateurs Wima de découplage, tous les autres composants sont de type CMS. Curieusement, les références de circuits intégrés ont été effacées, un moyen efficace pour ne pa sêtre copié…

La technologie maison MusIC 2 est au cœur de l’Arcadia DAC qui est compatible, d’une part avec le format DSD natif, les fichiers ne seront ainsi ni rééchantillonnés ni réencodés, et d’autre part avec le standard MQA. Un port Ethernet RJ45 etdeux ports USB-A respectivement baptisés Service A, B et C sont disponibles à l’arrière. Ils permettent de raccorder le DAC à Internet par le réseau domestique pour bénéficier du support à distance Wadax.

Ecoute

Notre première approche sonore avec le constructeur espagnol fut mémorable, le transport Atlantis dépassant toutes nos espérances les plus
folles en termes de naturel, de réalisme et de neutralité. De quoi donner véritablement envie de continuer les écoutes avec cet Arcadia DAC… Nous avons travaillé avec le DAC et toutes ses entrées, USB-B et notre MacBook Air immédiatement reconnu, AES/EBU et notre streamer Auralic ainsi que S/PDIF avec notre drive Icos.  . Après quelques morceaux de
mise en chauffe, le temps que les étages symétriques analogiques aient atteint leur température de croisière, l’électronique ibérique dévoile un remarquable potentiel dans l’analyse des premières octaves. Le message descend très bas avec une fermeté et une haute tension.

On apprécie au plus haut point la présence virtuelle des instruments et des interprètes dans la pièce. À l’écoute d’un simple morceau au format Red
Book comme d’un enregistrement HD sophistiqué, le haut du spectre bénéficie lui aussi des bienfaits du schéma de l’appareil. On est à mille lieues de l’aigu
scintillant, ultra-lumineux et totalement irréaliste des  réalisations dont certaines prétendues de référence, un aigu qui donne l’impression d’entendre des détails, beaucoup de détails et finalement rien que
des détails. Il leur manque juste la vie et l’émotion d’un filé naturel que le petit Wadax parvient à restituer avec une clairvoyance magistrale.

Dynamique 
Si vous recherchez une source numérique qui ne manque ni d’allant ni de spontanéité, alors pensez à ajouter ce convertisseur madrilène sur votre liste ! Quand il s’agit de transmettre l’énergie d’une attaque, l’Arcadia DAC répond présent. Nous n’avons pas hésité à monter le volume sur « Animal » de Francis Cabrel (CD original d’époque) et nous sommes parvenus à une écoute très percutante, avec des impacts puissants et francs qui ne donnent jamais l’impression de flou dans le détourage ou de tassement sur les pointes.
Si le système suit, le réalisme est au rendez-vous.
La répartition dynamique est évidente, la sensation d’énergie est (d)étonnante. C’est indiscutablement une des qualités fondamentales de l’Arcadia DAC.
Sa lecture du signal audio est extrêmement vive et réactive tout en s’évertuant à maintenir le lien entre les notes. L’écoute est incarnée, étoffée. Cette aptitude à « suivre le rythme » est à l’origine de l’authenticité tonale qu’il dégage, la proposition harmonique du Wadax junior rappelle la réalité. Et, par ailleurs, si les autres maillons sont d’un niveau de qualité au moins comparable, il n’y a pas besoin de monter le volume pour apprécier la structure du message même sur les plus subtils pianissimo et sur les extinctions de notes.
On aperçoit le montage particulier de la structure du châssis du DAC.
Notez les contours (face avant et flancs) en trois parties massives et les plaques noires de liaison mécanique entre le haut et le bas du coffret.
Les étages analogiques symétriques utilisent des transistors bipolaires en très grande quantité.

Scène sonore

L’Arcadia DAC est capable de reproduire n’importe quel paysage sonore avec une sensation d’y être tout à fait surprenante. L’atmosphère proposée par l’électronique Wadax est légèrement différente de celle dont nous abreuvent nos deux DAC repères eux-mêmes différents. Il n’est même pas question de chercher à savoir qui a tort ou qui a raison tant le paysage holographique de l’Arcadia DAC vous immerge, vous embrasse, vous
emporte. Les facultés quasi impressionnistes de l’appareil rien qu’avec un simple CD au format Red Book en disent très long sur son aptitude à précisé-
ment scruter le moindre souffle de signal. Bravo. Le convertisseur nous offre une restitution très fluide et très dense en détails, la balance tonale et la réponse subjective en fréquences apparaissent parfaitement
(idéalement ?) équilibrées.

Voici la petite fourche livrée avec l’appareil qui permet de retirer les
quatre plots cylindriques et d’accéder au cœur du DAC.

Notons que ces plots qui reprennent le profil des pieds coniques seront utilisés pour empiler les futures électroniques Arcadia.

À gauche et à droite, on distingue précisément la mise en place des strates du boîtier. Les trois ports Service (à gauche) sont destinés à la mise à jour à distance.

Le connecteur PowerCon (àdroite) est prêt pour recevoir la prochaine alimentation externe.

Caractéristiques
Niveau de sortie: 2V / 2,25V / 2,5V
Entrées: USB (32-384KHz, 16-24-32 bits, DSD64, DSD128, MQA), RCD SPDIF, BNC SPDIF, AES-EBU (32KHz-192KHz, 16-24 bits), Link Wadax natif (PCM natif, DSD) ), Phono Wadax Link: pour se connecter de manière synchrone à Trio Phono.
Interface utilisateur: Écran couleur tactile capacitif de 5 pouces 800×480
Poids: 52,9 lb / 24 kg (DAC), 70 lb / 32 kg (PSU).
Dimensions: 16,9 pouces / 48,7 cm (L) x 13,97 pouces / 35,5 cm (D) x 4,88 pouces / 12,4 cm (H)
Puissance: 110 / 220V, commutable, max 100W.
Affichage: écran tactile capacitif couleur 5 pouces 800×480
Support à distance et mise à niveau OTA:

logiciel pouvant être mis à niveau sur Internet

Température de fonctionnement: 5 à 35 ° C ( 41 à 95 ° F).